Arrivée

  Nuit(s)

Chambre(s) Adulte(s) Enfant(s)

Entrée de l'hôtel des BatignollesLa rue des Batignolles en 1900A gauche l'Hôtel du 26 rue des Batignolles en 1900
Entrée de l'hôtel des Batignolles
PHOTOS
<   >

La construction de l'Hôtel des Batignolles remonte à la fin du XIXe siècle. Au fil des propriétaire successifs, l'Hôtel change de nom et s'agrandit plusieurs fois. Appartements meublés Paname, Pension Jeandel, Hôtel mon Logis, puis Hôtel des Batignolles. Le porche et un grand Batiment Art Déco sont construit en 1928 et ajoutés au petit immeuble d'angle de style classique provincial, donnant à l'Hôtel un aspect tout a fait original.

 

L'Hôtel des Batignolles, au croisement de la rue principale 'la rue de l'église' et de la rue de la paix est véritablement au coeur d'un ancien village dont voici l'histoire :

 

Au pied de la Butte montmartre, ce sont jusqu'au XVIIIe siècle des champs et de petites fermes qui se sont regroupés en un village du nom des Batignolles.

A partir du XIXe sicèle, la population connait un essor considérable parmi laquelle des modestes retraités, des commerçants retirés des affaires, des fonctionnaires et autres petits bourgeois de Paris venus respirer l'air pur de la campagne...


On commence à construire des résidences secondaires, de petites maisonnettes de campagne entourées de jardins. La première mairie fut bâtie le 8 avril 1830 au 20 de la rue de l'Eglise (actuellement rue des Batignolles). Sous le second Empire, Haussmann fait ratacher le village des Batignolles ainsi que de nombreuses communes périphériques à la Ville de Paris.


Dès 1837, la ligne de chemin de fer Paris - St-Germain est inaugurée. Le premier train de voyageurs roule entre Paris (place de l'Europe) et Le Pecq et fait sont premier arrêt à la gare des Batignolles.

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, de nombreux migrants, poussés des campagne par les progrès de productivité vont débarquer à la ville, et de nombreux Hôtels meublés vont se construire aux Batignolles pour accueillir ces travailleurs pauvres.

Ce sera aussi le quartier des artistes.  Verlaine y suit ses études,.Mallarmé habite rue de Rome et Édouard Manet et ses amis du "groupe des Batignolles" dont Zola faisait partie fréquentent assidument les cafés du quartier.

Le quartier évolue et est devenu aujourd'hui un quartier prisé pour son ambiance atypique et village, ambiance qui contraste fortement avec le tout Hausmanien de la plaine monceau, de l'Opéra et la place de l'Etoile.

 

RESERVER